Gestion de Parc

GESTION DE PARC INFORMATIQUE

1 – Constats

Le parc informatique d’une organisation est devenu, au fil du temps et de l’évolution de l’entreprise, un assemblage totalement hétérogène de ressources, matérielles et logicielles.

On y trouve:

  • Des matériels différents : téléphones, portables, pc, imprimantes, éléments d’interconnexions, etc., qui peuvent être de plusieurs générations
  • Des systèmes d’exploitations variés : Linux, Windows, Mac OS, autres …
  • Des applications utilisées dans différentes versions
  • Des niveaux de sécurité disparates.

De plus, la quantité de matériels et de logiciels à gérer, leur éclatement au sein de l’organisation souvent très étendue dans l’espace, les exigences de performance et de réactivité font que la gestion de parc est devenue un processus global, complet et indispensable.

Dans la décade 1990-2000, la tentative de réponse était souvent empirique, reposant sur la mémoire des individus, parfois sur des écrits « papier » ou au mieux, dans un tableur.

Il est bien vite devenu impossible de parler de gestion sérieuse de son parc informatique et professionnelle sans envisager le recours à des outils répondant aux exigences de performance et de réactivité.

La gestion de parc, ou gestion de patrimoine informatique, est donc devenue un processus global, complet et indispensable à l’entreprise.

2 – Objectifs

Cette gestion de parc vise deux objectifs majeurs :

2.1 Répondre aux multiples questions quotidiennes posées à la DSI ou à l’administrateur réseau

Par exemple :

  • Quelles sont les versions de Windows installées et sur quels postes ?
  • Y a-t-il des disques durs proches de la saturation ?
  • A quel endroit se trouve tel élément ?
  • Quelle est la valeur actuelle de tel autre composant ?
  • Quels sont les postes encore sous garantie ?

2.2 Administrer à long terme

Par exemple :

  • Combien de machines y aura-t-il à renouveler dans 2 ans ?
  • Quels sont les nouveaux besoins ?
  • Quelles formations doit-on planifier ?
  • Quel est le retour sur tel investissement ?
  • Quel est le coût total de possession – ou TCO – d’un poste

3 – Solution logicielle

On attend donc d’un logiciel de gestion de parc qu’il réponde aux deux objectifs cités en proposant des solutions aux problématiques suivantes :

  • La gestion des matériels
  • La gestion comptable et financière des équipements
  • La gestion des demandes d’assistance (Helpdesk).

3.1 La gestion des matériels

  • Gestion détaillée de la nature des divers matériels
  • Gestion de l’emplacement des divers matériels
  • Gestion de statistiques : nombres d’interventions, coût des consommables, etc.
  • Gestion du cycle de vie de chaque élément
  • Prévision des besoins : matériels, logiciels, formations en exploitant notamment les résultats statistiques de la gestion de parc

3.2 La gestion comptable et financière des équipements

  • Gestion des partenaires : fabricants, fournisseurs, transporteurs, prestataires et des contacts associés
  • Gestion des contrats : prêts, locations, leasings, assurances, maintenances et prestations
  • Gestion des licences des logiciels
  • Gestion financière des éléments d’inventaires : matériels loués ou achetés, amortissements

3.3 La gestion des demandes d’assistance (Helpdesk)

  • Émissions de tickets incidents
  • Gestion des attributions, des notifications, des suivis
  • FAQ et base de connaissances

4 – Tendances

Le système informatique tisse les liens entre les activités de l’organisation, il importe donc d’en connaître la composition à tout moment.

Actuellement la tendance des DSI (Direction des Systèmes d’Information) est à l’adoption d’un référentiel commun de bonnes pratiques quant à ses processus métier. Cette activité de gestion de parc informatique est décrite dans le processus ITIL – Gestion des configurations.

ITIL (Information Technology Infrastructure Library) est le référentiel de “bonnes pratiques” majoritairement adopté par les DSI. Il couvre essentiellement les métiers de la production informatique et du support.

Un logiciel de gestion de parc incluant notamment une gestion des configurations et l’assistance aux utilisateurs représente l’élément central pour appliquer les recommandations ITIL.

ITIL : Information Technology Infrastructure Library – Bibliothèque pour l’infrastructure des technologies de l’information ; ensemble de documents de référence énonçant les bonnes
pratiques en matière de gestion des services informatiques. www.itilfrance.com

5 – TP

GLPI – Architecture
Gestion de Parc – TP

6 – MDM : Mobile Device Management

Constat : 2 approches bien différentes

BYOD : Bring Your Own Device, usage d’un terminal mobile personnel dans un contexte professionnel

COPE : Corporate Owned, Personally Enabled (propriété de l’entreprise avec accès privé), est une gestion des terminaux mobiles fournis par l’entreprise autorisant également un usage personnel.

Objectifs

  • Inventaire des terminaux
  • Statistiques d’utilisation
  • Analyses de performances
  • Valorisation du parc
  • Sécurité :
  • Installation de logiciels avec des paramétrages renforcés (Emails, navigateurs, catalogue d’applications, restriction d’usage des pièces jointes par exemple …)
  • Mises à jour automatiques
  • Contrôle des contenus additionnels (ajouts par l’utilisateur)
  • Prise en main à distance (dépannage)
  • Sauvegarde / restauration des comptes et des contenus
  • Localisation
  • Blocage / Effacement des contenus (vols, pertes)
  • Point particulier (selon les produits) : la possibilité de mettre en place une containérisation afin de  dissocier les contenus professionnels des contenus personnels

Produits à découvrir